Xmen : Days of the future past, l’exemple d’un film Marvel parfait


Invité hier à la projection presse de Xmen : Days of the future past, je ne vais pas vous cacher à quel point j’attendais ce film.

image011

Non seulement parce que je suis un grand fan de l’univers Marvel, comme je vous l’expliquais dans l’article de The Wolverine, mais également parce qu’en tant que fan de film de science fiction, les Marvel placent souvent la barre très haut au niveau effets spéciaux.

Cet article n’a pas pour vocation d’être une succession de spoilers, aussi je vais tenter de vous expliquer pourquoi il faut absolument voir ce film si vous aimez la SF, fan des Xmen ou non.

Premiers points souvent bloquants pour les « gens normaux » (j’entends par là les non fans ou « peu fans » et pas les accros comme moi) : « je ne me souviens plus des films précédents » ou « je ne connais pas bien l’univers, je risque de ne pas comprendre »

Là-dessus rassurez-vous, le film peut-être entièrement suivi et apprécié même si vous n’avez jamais entendu parlé des Xmen. Evidemment, plus on connait l’univers, plus on l’appréciera. D’ailleurs d’une manière générale, les réalisateurs de films à grand public américains deviennent de plus en plus bons pour réaliser cette prouesse : continuer une histoire en faisant en sorte que même en la prenant en cours, on comprenne.

Le second point bloquant pour les  fans psychorigides sera probablement les quelques incohérences vis à vis de la BD (je pense à Kitty Pride, Wolverine ou même Vif Argent), quand d’autres se diront probablement comme moi que c’est l’une des forces des Marvel (et même des DC Comics) que de réinventer les histoires de bases pour en proposer des versions alternatives ou légèrement retouchées.

Une fois ces barrières dépassées, rentrons dans le vif du sujet : la qualité de ce nouvel opus.

Habitués à plusieurs films Marvel maintenant (Xmen, Thor, Wolverine, Spiderman, Iron Man, et j’en passe…) vous penserez probablement aller voir un énième film du genre avec de l’action en veux-tu en voila, des effets-spéciaux dans tous les sens, des explosions,..

Eh bien vous serez surpris !

En effet, vous verrez des FX à couper le souffle : des scènes hautement réfléchies pour allier humour, éblouissement et perfection pour tout simplement vous amener à vous dire « Wow ». Ma scène préférée est sans nul doute celle de Vif Argent.  Nous le voyons de plus en plus depuis Iron Man, l’humour dans la SF est une des forces des films Marvel.

Mais Xmen : Dotf va bien plus loin que juste ça. L’histoire et le déroulé eux-mêmes sont extrêmement bien pensés :

– La question du temps : L’espace temps, l’impact qu’aura une action présente dans le futur,… Cette problématique est l’une des plus fréquemment abordée dans l’univers de la SF (et même dans la SF littéraire). « Que se passe-t-il si on change quelque chose dans le passé ». Bien souvent au cinéma cette question reste floue et il est assez rare de trouver un film qui donnera une explication claire de manière visuelle au spectateur car bien souvent on se cantonne au « si tu changes cela dans le passé, nous irons mieux dans l’avenir » sans même voir à l’écran ce  fameux futur. Deux courants de pensée sont souvent exposés : Le cas « Fringe » ou « Lost » qui explique qu’il ne faut surtout pas changer le passé (souvent d’une manière bien floue) et le cas « Retour vers le futur » ou ici, « Xmen » qui parle de continuum espace temps et de courant continue qui s’auto-régulera tout seul. Cet opus d’Xmen m’a vraiment fait plaisir car on voit concrètement ce nouveau futur avec notamment une scène extrêmement bien jouée de Patrick Stewart.

– La rythmique du film : Contrairement à ce qu’on peut penser, ici il n’y aura pas un enchaînement démesuré de scènes d’action. Plusieurs scènes sans actions sont présentes dans le film. On sent clairement la volonté d’approfondir l’univers du film, celle d’installer un « background » solide. Evidemment les scènes de FX sont présentes et époustouflantes mais cela se passe de commentaire vu la qualité proposée.

Ce mélange, lié à l’univers Marvel donne un film extrêmement bien ficelé, doté d’une histoire et d’un déroulé pensés à la perfection. Une chose est sûre, vous sortirez de la salle en ayant l’impression d’en avoir tellement dans la tête que vous revenez d’un voyage.

Et n’est-ce pas tout simplement là le but d’un film de science fiction ?

N’hésitez pas à partager vos pensées sur le film !

Bonus : Une interview rapide et sympathique de notre Frenchie « Omar Sy » qui joue le rôle de Bishop dans le film. Un personnage assez charismatique et pourtant pas tant mis en avant dans le film qui probablement pour des raisons « grand public » aura préféré mettre l’accent sur Hugh Jackman qu’ils installent de plus en plus plutôt que sur un héros encore jamais présenté à l’écran :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s